Masques en tissu

Contrairement à ce qui se passe en Europe, les masques de protection sont très utilisés en Asie, un peu pour se protéger soi-même, mais surtout pour protéger les autres quand on est malade soi-même. Certains en Europe commencent cependant à proposer de fabriquer des masque en tissu pour lutter contre la propagation des maladies (voir cette publi...

Contrairement à ce qui se passe en Europe, les masques de protection sont très utilisés en Asie, un peu pour se protéger soi-même, mais surtout pour protéger les autres quand on est malade soi-même. Certains en Europe commencent cependant à proposer de fabriquer des masque en tissu pour lutter contre la propagation des maladies (voir cette publication d'un médecin du CHU de Grenoble).

Un masque chirurgical est en général constitué de 2 ou 3 couches de non-tissé (souvent du polypropylène). Mes masques en tissu sont constitués de tissu en coton, ce qui n'est pas un très bon filtre, mais ils sont conçus pour qu'on puisse y insérer une couche filtrante jetable afin d’améliorer la filtration. On peut par exemple insérer un morceau de lingette dépoussiérante pour s'approcher au plus d'un masque chirurgical (voir cet article d'un ingénieur textile).

Pour que les masques collent bien au visage, un petit morceau de métal déformable est prévu à la hauteur du nez. En enfilant un masque, il faut bien tirer sur les élastiques de chaque côté pour que le masque adhère bien à la joue.

Pour une efficacité optimale, il est essentiel de changer souvent la couche filtrante (toutes les 3h environ), de laver le tissu chaque jour à 60°C, et aussi de ne jamais toucher le tissu avec les doigts quand on porte le masque. Les masques doivent toujours être manipulés par les élastiques.

Détails

Masques en tissu Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.